Elsa / 29 ans

Ne vous fiez pas à son apparence féminine, soignée et urbaine; Elsa a un petit côté casse-cou, insoupçonnable au premier regard.

FAVICONtwodots100x100red   Elsa, née à Paris, est un pur produit de la rive droite. Ses quartiers de prédilection: Pigalle, Montmartre, les Batignolles et la plaine Monceau. Après des études de droit, rive gauche, elle a pris un virage très bien maîtrisé vers un master de management des médias et travaille maintenant pour une chaîne de télévision. Elsa adore son boulot, et c’est assez rare pour être souligné. Elle a modifié sa trajectoire mais son plan de route était fixé. Elle fonce, sans freiner, puisque comme elle le reconnaît, elle sait parfaitement où elle va et ce qu’elle veut. Et elle attend ça de vous aussi, messieurs les prétendants. Les charmants paumés, les créatifs torturés, les plaintifs-craintifs-chétifs, Elsa vous aime bien… mais en amis.

Elle a les pieds sur terre, notre Elsa, et souhaite rencontrer un homme solide, un sportif à l’aise dans ses baskets qui, d’une foulée assurée et rassurante, partagera et discutera avec elle sans pleurer d’émotion de ses passions pour le Jazz, le Rock, l’Opéra la littérature et le cinema. Et il a intérêt à avoir du souffle, l’athlète, parce que Elsa ne rétrograde pas. Entre ses sorties entre amis, en famille, ses cours de Krav-maga, de barre au sol, ses joggings, ses longueurs à la piscine, ses séances de cinéma, ses lectures et j’en passe, ses semaines sont chargées. A noter toutefois, pour éviter tous futurs malentendus, que les benêts ou autres bourrins du village ne sont pas censés se reconnaître dans la description. Elsa n’est pas contre le fait que vous ayez un minimum de sensibilité et de culture. Non, « Zweig et Zola » n’est pas une marque de prêt à porter sous taillé, il s’agit des écrivains préférés d’Elsa. Non, « Myanmar » n’est pas une interjection bêtifiante pour suggérer qu’elle a faim; c’est sa prochaine destination de voyage.

FAVICONtwodots100x100red   Ne vous fiez pas à son apparence féminine, soignée et urbaine; Elsa a un petit côté casse-cou, insoupçonnable au premier regard. Les sports extrêmes ne lui font pas peur, au contraire ça l’amuse. Parlez lui de saut en parachute et… adieu chapka, sac à main et bijoux. Cette fille là vous suit dans la minute, et avec l’œil pétillant s’il vous plaît!
Elsa aime faire la fête, mais dans le vrai sens du terme; pas cette fête parisienne mollassonne, cynique et prétentieuse. Sans vouloir vous choquer, amis lecteurs, Elsa grimace un peu, débat beaucoup, discute passionnément et danse à la folie.  Elle rit, sans complexes et est dotée d’un sacré sens de la dérision. Elle est follement sympathique, et, quand elle sort, elle n’a pas peur de parler et de rire plus bruyamment que son voisin barbu barbant au filet de voix étouffé par son système pileux foisonnant. Bref, elle est vivante, sans vulgarité, sans se forcer.

Elsa garde le rythme et ne cale pas, mais sait pourtant de temps en temps lever le pied: ça s’entretient une vitalité pareille! Depuis quelques mois, elle prépare sa base de repli et chapeaute d’une main de maître, comme l’illustrent certaines de nos photos, l’ensemble des travaux dans son nouvel appartement, un petit cocon douillet sous les toits du 17ème arrondissement. Notre fourmi, qui sait être cigale quand il le faut, recherche du solide, de la pondération. Un homme optimiste et sérieux, sans être simplet et psychorigide, sociable sans tomber dans des excès mondains, traditionnel sans être fermé d’esprit. Elsa ne croit pas spécialement au coup de foudre mais elle n’en est pas désabusée pour autant. Elle est curieuse, ouverte, passionnée sans être intense et cherche une relation sérieuse avec quelqu’un qui lui ressemble, quelqu’un de simple, qui se connaît et souhaite, comme elle, ne plus se prendre la tête.


Contact

Le portrait d'Elsa vous a plu?





Vous souhaitez contacter Elsa? Remplissez le formulaire suivant:

Mots-Clefs
,