Internet : Croisé dans le métro

Croisé dans le métro, le site qui vous aidera à retrouver votre coup de foudre passager.

TEXTICONtwodotsHDred   On connaissait déjà la rubrique des "Transports amoureux" dans les petites annonces de Libération. Le site Croisé dans le métro, considéré comme son équivalent numérique, permet aux utilisateurs des transports en commun franciliens d'adresser gratuitement un message à celui ou celle qui ne les aura pas laissés insensibles lors de leur trajet. Qui n'a jamais ressenti des papillons dans le ventre en croisant le regard d'un co-voyageur, qui n'a jamais partagé un sourire gênant à travers une rame bondée ou bien même osé leur parler mais sans demander leur numéro... ?

Ok, c'est un peu comme jeter une bouteille à la mer, mais qu'y a-t-il à perdre ? Pour faire paraître une annonce, il suffit de s'inscrire, de fournir une adresse mail, rédiger un message en précisant le lieu (station ou ligne) et l'heure de la rencontre, et de la publier en croisant les doigts!

On y trouve des messages poétiques : "Le temps d’un trajet, d’un petit instant, se laisser aller à des songes, regarder autour de soi, en souriant, un peu bêtement probablement, et imaginer qu’un instant, quelqu’un vous regarde en se demandant, à quoi pense cet homme distant. Et si un regard, un sourire, un air, pouvait exprimer tant de choses, sans parole, avec douceur, sans pudeur, avec timidité, et si et si et si… et si on prenait le temps de prendre le temps?" D'autres sont plus drôles ou sensuels.

Les fondateurs du site, Tristan et Timothée, n'ont à ce jour pas relevé d'annonce ayant mené à une histoire sérieuse, mais le site, après presque 8 ans d'existence, s'alimente toujours de nouvelles annonces : on en compte au moins une dizaine par jour!

Et les regrets s'accumulent sur le site, comme ici : "Les portes du métro se sont refermées…..Je m’en veux de ne pas être descendu aussi", ou bien :  "Mais hélas, tu es sortie rapidement à Gare de Lyon … et moi ayant peur d’être intrusif, je n’ai rien tenté, je m’en mord les doigts". Il est vrai qu'il est souvent bien difficile de trouver le courage d'aborder un(e) total(e) inconnu(e) dans le métro. Peur de déranger, peur de s'humilier en public, peur du rejet.. Il en faut de la témérité pour se risquer à accoster quelqu'un sans passer pour un lourdaud.

Mais on a envie de vous dire : n'hésitez pas, chers célibataires parisiens! Si l'envie vous prend de revoir un(e) passant(e) à la surface, suivez les conseils de ce jeune homme s'adressant "à tous les amoureux éphémères" : "Assurément il n’y a aucun danger, à se risquer à un “bonjour” agréable, un “j’aime beaucoup votre style” affable, histoire d’engager un échange inoubliable". Bien évidemment — a-t-on besoin de le préciser ? — veillez à respecter les convenances sociales (gardez vos distances; ne touchez pas une personne sans y être invité; non, c'est non!).

Rédigez et publiez
gratuitement votre annonce
sur Croisé dans le métro !